• FIL D’ACTUALITES

    -11/12/2017: Belle réussite du loto à Gréoux. Merci aux bénévoles!

    -23/08/17: Les dossiers d'inscription sont disponibles au téléchargement.

    -03/07/2017: Félicitations aux deux équipes séniors garcons: L'équipe première évoluera en Nationale 3 tandis que l'équipe réserve évoluera en Région.

    - 12/05/2017: Le tournoi caritatif a permis de récolter 800€ pour le jeune Guillaume.

    - 16/04/2017: Belle réussite du loto de Gréoux avec près de 250 personnes.

    - 27/11/2016 : L'action "2 matchs=2 bonnes actions" a permis de récolter 600€ pour la petite Anaelle. Merci à tous!!!
  • 2016 – 2020

    Historique du club :

    L’Entente Provençale Digne-Manosque Volley-ball est la fusion en 2005 des deux clubs les plus importants de volley-ball des Alpes de Haute Provence, EP Manosque et ASPTT Digne les bains.

    Le premier comptait 48 licenciés et le second 57 licenciés soit 105 licenciés dont 46 jeunes.

    Cette fusion avait pour but initial de promouvoir le volley-ball départemental à un haut niveau. Ce qui fut chose faite en 2008 avec une accession de l’équipe masculine en Nationale 3.

    Ceci a permis de démontrer la capacité des clubs bas-alpins à remplir certains objectifs sportifs grâce notamment aux soutiens actifs des collectivités territoriales : Conseil Général, communes de Digne les bains et Manosque.

    Premier projet associatif: 2009-2016

    En 2009, un premier projet associatif a vu le jour avec l’embauche d’un salarié.
    Ce projet associatif était composé de deux phases.
    La première (2009-2012) concernait le développement en faisant, d’une part connaître notre club dans le département des Alpes de Haute Provence par des interventions dans le milieu scolaire et en démarquant notre sport et d’autre part, en faisant connaître notre club dans le monde du volley-ball professionnel. Pour cela, différentes actions ont été entreprises telles que l’organisation d’une finale de coupe de france espoirs à Manosque et d’un stage pour deux équipes de renommée internationale à Digne-les-bains.
    A l’issu de cette première phase, le club a compté 246 licenciés dont 169 jeunes, soit une augmentation de plus de 200% mais surtout notre association a obtenu des labellisations fédérales.
    La seconde phase (2012-2016) était une phase de consolidation ; consolidation de l’emploi mais aussi augmentation du qualitatif de nos jeunes et augmentation quantitatif de nos bénévoles.
    Pour consolider cet emploi, nous avons organisé de nombreux événementiels, mis en place une vingtaine de partenariats privés et mis à disposition notre salarié. Si bien que dès la première année, en 2013, le poste du salarié était pérenne. Avec l’embauche d’un salarié particulièrement compétent dans la formation des jeunes, nous avons pu constater que nos équipes jeunes performaient davantage et intégraient maintenant les équipes séniors. Concernant le bénévolat, différentes actions ont été entreprises comme notamment des stages de cohésion, un championnat loisirs UFOLEP cohérent et adapté à la pratique loisirs.
    A l’issu de cette seconde phase, notre équipe féminine a atteint les barrages de Nationale 3 mais surtout le club est en mesure d’organiser des événementiels simples comme des lotos et vide-greniers mais surtout des événements d’ordre national.

    Notre projet associatif: 2016-2020

    A l’issu du premier projet associatif, nous pouvons dire que tous les objectifs fixés étaient globalement atteints.
    Néanmoins, et en vu de poursuivre la construction du club, il semble indispensable de fixer ces 4 objectifs :
    1- Participation d’au moins une équipe première séniors en championnat National de façon durable.
    2- Maintien de l’équipe départementale séniors garçons CD13 et mise en place d’une équipe départementale séniors féminines CD13.
    3- Construction d’une ou plusieurs équipes jeunes aussi compétitives que possible pour performer en Coupe de France jeunes.
    4- Maintien des deux équipes loisirs à Digne les bains et création d’une deuxième équipe à Manosque.
    Il est évident que l’ensemble des ces objectifs ne pourront être atteints que par la mise en place de créneaux d’entraînement supplémentaires.
    Le nombre de créneaux se quantifient de la façon suivantes :
    1- Deux entraînements par semaine pour les équipes premières.
    2- Un entraînement par semaine pour les équipes réserves.
    3- Deux entraînements par semaine pour tous les jeunes.
    4- Un entraînement/perfectionnement par semaine pour tous les loisirs.
    La multiplication de ces entraînements implique un nombre de créneaux de gymnase suffisants mais aussi et surtout l’embauche d’un second salarié.
    De ce fait, la répartition d’un salarié sur chaque site est évidente.
    En vu de pérenniser ce second poste, le club devra trouver des financements supplémentaires:
    1- L’ensemble des services fournis à chaque licencié (adultes compétition et loisirs et jeunes) vont croître. De ce fait, les cotisations devront être augmentées.
    2- Il a été constaté depuis deux ans, une baisse du nombre de jeunes sur le site de Manosque. Ceci étant principalement du à l’arrêt des conventions avec les lycées. En vu d’augmenter le nombre de jeunes à Manosque, il faudra remettre en place au moins une convention avec deux lycées.
    3- Le club organise maintenant annuellement quatre tournois et deux lotos. Les tournois qui avaient surtout vocation à animer le club devront maintenant être davantage productifs. Quant aux lotos, leur nombre devront passer à trois par an.
    4- Un gros travail a été réalisé ces trois dernières années sur le partenariat privé puisque les subventions territoriales sont appelées à diminuer. Ce travail de partenariat privé a été essentiellement entrepris sur le site de Digne. En effet, dix neuf des vingt deux partenaires sont issus du bassin dignois. Au vu du dynamisme économique manosquin, il semble évident qu’il faille autant voire plus de partenaires à Manosque.
    5- Enfin, ce second poste ne pourra être pérenne que si le salarié est mis à disposition par le biais d’interventions payantes notamment au comité bi-départemental 04-05 qui ne bénéficie plus de salarié. De plus, certains clubs voisins ne disposant pas de moyens financiers suffisant pour embaucher ont déjà émis le souhait de pouvoir bénéficier de ce salarié.